CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Une âme solitaire [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PUF : Camads
Féminin
Heart Points : 45
Voir le profil de l'utilisateur
MessageUne âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 5:46



Une âme solitaire

« Il ne me reste que la douleur, que la douleur des souvenirs. »
- Damien Saez, Notre Dame Mélancolie


       Aucun bruit ne perturbait cette nuit éclairée par une lune à demie pleine. Quelques nuages la cachaient mais elle restait nettement visible pour les yeux verts de Valse Mélodieuse. Les étoiles scintillaient dans le ciel, formant à des endroits des formes qui passionnaient la chatte. Elle avait pris l’habitude à cette date de sortir prendre l’air. Il lui était impossible de dormir, au risque de faire des cauchemars et de réveiller ses camarades, ce qu’elle ne souhaitait nullement. Elle était donc sortie quand la majorité du clan s’était endormi, saluant le guerrier qui gardait l’entrée du camp. On pourrait dire que les autres chats de son clan étaient habitués à cette absence en cette date, mais encore faudrait-il qu’il fasse attention à elle. Ce qui n’est le cas de personne. Elle était seule, et bien trop timide et peureuse pour approcher les autres. Ca fait des lunes que s’est comme cela, elle ne s’attend pas à ce que quelque chose change. Valse Mélodieuse n’est même pas sûre que les chats de son clan se souviennent de son nom, alors se faire des ami.e.s ? C’est quasiment impossible. Et puis, qui voudrait d’elle, la chatte silencieuse, traumatisée par la vie, par la mort, par les mâles. Peureuse dès qu’un de ces derniers s’approche d’elle. Elle est trop faible pour être appréciée, trop fragile. En soit, elle ne savait même pas ce qu’elle faisait encore en vie. Après tout, avec toute la haine qu’Il avait, pourquoi ne l’a-t-il jamais tuée ? Pourquoi l’avoir battu pendant si longtemps, tout ça pour rien…

       Valse Mélodieuse marchait, ne regardant pas où elle allée. De toute façon, elle se rendait tous les ans au même endroit, ses pattes connaissaient le chemin par cœur alors à quoi bon faire attention ? De toute façon, quasiment tous les chats de tout clan dormaient actuellement, elle ne risquait rien à s’aventurer les yeux fermé. Une brise d’air frais vint lui caressait le poil, faisant bouger les branches des arbres, laissant à la nature faire sa propre mélodie. Elle adorait le vent, il ne manquait plus que la pluie et quelques flaques d’eau et le spectacle serait parfait. Rien ne vaut la Mélodie de la nature, c’était tellement reposant. La guerrière arriva plus vite qu’elle n’aurait pensé à son lieu favori et elle eut un temps d’attente avant d’y entrer. A travers la nuit, rien n’était pareil, le cerisier semblait beaucoup moins vivant mais il restait tout de même magnifique, même sans ses feuilles. Elle alla doucement rejoindre le tronc, humant l’air à chaque pas. Cet endroit la rendait vivante pour une raison qui lui était inconnue. Enfin, pour une raison qu’elle souhaitait oublier du moins.  Elle s’installa près de l’arbre et regarda le ciel. Il était beau ce soir malgré ces quelques nuages. Du moment qu’elle pouvait voir les étoiles, ça lui suffisait. Elle inspira un grand bol d’air et ferma les yeux, se laissant porter par ses pensées, pas très glorieuses et heureuses mais elle n’avait rien de mieux à faire de toute manière.

FICHE BY CAMADS


_________________
Mélo, pour le peu qu'elle parle, le fait en #e88f8f
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Guérisseuse du Vent
PUF : Lumy/Melow
Multi-comptes : //
Féminin
Heart Points : 110
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 11:44


Une âme solitaire

Cause they don't even know you, all they see is scars
They don't see the angel living in your heart

Plus aucun bruits, plus aucun souffles ne déchirent l'air. Le soleil disparaît lentement derrière la ligne d'horizon, et chacun semble saluer silencieusement l'astre. Un instant, le temps semble s'arrêter. Tout semble suspendu, chaque chose à sa place. Une infime éternité de perfection. Corbeau des Neiges sourit devant le spectacle, se créé un souvenirs. L'emballe et le range soigneusement dans un recoin de son cœur. Elle est apaisée ce soir. Ni les peurs, ni les regrets ne s'inviteront dans la valse de ses émotions. Elle observe simplement son clan, toutes les âmes dont elle partage maintenant la vie, le quotidien. Tous ceux auxquels elle a ouvert son cœur, ceux à qui elle ne cachera jamais rien. Elle a perdu une famille en venant ici. Mais elle y a trouvé une vie.

Corbeau des Neiges songe en silence aux chemins parcourus, aux doutes qui l'ont alors étreints. Et soudainement, la sensation de pouvoir courir jusqu'au bout du monde lui manque. La sensation de parcourir du chemin sans savoir où ces chemins vous mènent. Bien sûr, tout est différent aujourd'hui. Elle aura toujours un endroit où revenir. Un refuge. Une maison. Mais elle doit bien l'avouer, c'était quelque chose de grisant, de ne pas savoir ou aller. Alors, elle promène son regard autour d'elle, vérifie qu'aucune toux ne raisonne dans l'air. Elle passe par la pouponnière et tend l'oreille. Si elle partait au moment ou quelqu'un avait besoin d'elle, elle s'en voudrait. Mais non, tout est calme.

Personne ne voit la silhouette svelte se glisser au dehors. La guérisseuse se 13 lunes qu'elle vit dans ce clan, plus d'un an. Les premières lunes ne comptent pas, Corbeau ne se souvient que difficilement de ces mois ou elle n'était qu'un fantôme que la mort avait oublié, une pâle réplique d'elle même, muette et sauvage. Puis il y a eu cette voie qui s'est ouverte à elle, et cette renaissance. Bien sûr, plus rien ne serait comme avant, elle ne l'oubliait pas. Elle ne l'oublierait jamais. Depuis, elle a eu le temps d'explorer le territoire du vent, elle en connaît chaque recoins. Mais elle n'est jamais allée ailleurs. Elle n'a jamais franchi ces frontières, lignes invisibles qui peuvent déclencher des guerres. Corbeau des Neiges sait qu'il existe des terres neutres, son mentor lui en avait déjà parlé. On peut y trouver des plantes qui n'existe pas ici. Peut-être que ça sera l'occasion de découvrir de nouveaux remèdes. Guidées par les dernières lueurs du crépuscule, elle galope. Vole.

Une présence à ses côtés. Toujours la même. Des poils doux effleurent ses flancs, Une odeur sauvage et douce se diffuse dans l'air. Hiver. Il a été là à chaque instants, n'est jamais vraiment partit. Corbeau a mit quelques temps à s'en rendre compte. Mais elle le sait maintenant. Si son corps s'est sûrement depuis longtemps décomposé, sur ce chemin du tonnerre maudit, son esprit est toujours là, près d'elle. En elle. Il suffit de voir son nom, Corbeau des Neiges. Les étoiles savent tout. Elle ne lui ont pas offert ce nom par hasard.

Tout n'est qu'obscurité à présent. Corbeau ralentit, hume l'air, ne perçoit rien. Son odorat n'a jamais été son meilleur atout. Pour les plantes, oui, mais quand il s'agit de repérer une proie ou un autre félin... C'est ironique, maintenant qu'elle y pense. Corbeau le sait, si il y avait une discipline dans laquelle elle avait excellé, ça aurait été le combat. Mais elle ne se battra jamais. Encore une fois, elle sourit. Décidément, rien ne ternira son humeur ce soir. Elle ralentit, s'arrête, immobile. Ombre parmi les ombres, comme elle l'a toujours été. Devant elle, perdu dans les teintes du ciel d'encre, un arbre bruisse doucement. Un cerisier. Magique serait le mot pour décrire l'instant, le lieu. Mais Corbeau ne s'attarde pas, elle n'a jamais été très poète quand il s'agit d'arbre, de paysage. A la place, son regard tombe sur le félin, au pied de l'arbre. Une femelle -elle peut le dire à la première seconde- dotée d'un long pelage crème et duveteux. Les yeux de la guerrière ne sont pas visibles depuis là ou Corbeau se tient, mais elle se plaît à les imaginer. Elle tournerait la tête, et nos regard se croiseraient. Ses yeux seront d'un émeraude pur. Des étoiles perchées haut dans le ciel, que chacun admirerait la nuit, mais que personne ne pourrait jamais attraper. Oui, Corbeau trouve cette image magnifique, cette femelle seule perdue dans la nuit, telle une étoile qui brille. Mais autre chose la saisit. Elle met un instant à mettre la patte dessus, puis elle fronce les sourcils. La tristesse, ou la mélancolie qui règne en ce lieu est presque tangible. La guérisseuse du vent aimerait soudainement rebrousser chemin. Elle a l'impression d'être une voleuse, à admirer ainsi l'autre à son insu. Elle ne veut pas se faire toucher par cette tristesse. Elle est lâche, elle recule. Une branche craque sous ses pattes. Elle n'a plus le choix, avance doucement en espérant que l'autre ne sera pas trop fâchée. C'est une guerrière. Espérant qu'elle sera pacifique. Je ne veux pas me battre. Pas ce soir.
Si la femelle crème attaque, Corbeau sait qu'elle ne ripostera pas. Ne se défendra pas.

« Je suis désolée. De venir, comme ça. En réalité, j'étais prête à te laisser seule. Je... Je peux encore le faire si tu le veux. »

Corbeau des Neiges prononce ces paroles de sa voix naturelle. Une voix un peu cassée, un peu croasseuse parfois. Elle porte bien son nom, mais elle aurait aimé avoir une voix un peu plus jolie pour l'occasion. Faute d'en avoir une, elle se fait très grande, se tient très droite. Et regarde l'autre dans les yeux. A cet instant, il n'est plus question de partir. Ce ne sont pas des émeraudes purs, pas des étoiles à décrocher. Ce sont des secrets merveilleux à se murmurer, et à ensevelir à jamais dans les cœurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Chef de l'Ombre
PUF : Piaf, Piafabec, Pamplemousse, Piaf Pamplemousse, Piaf Mee6
Multi-comptes : Aucun pour le moment, mais c'est à venir
Féminin
Heart Points : 135
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 13:21


Une âme solitaire
- Rp libre
Encore. Encore. A l'infini. Est-ce une faiblesse ? Peut être. Cependant, tu ne veux pas être faible. Tu refuses. Tu es Cupidon Bleu, tu es fort. Pourtant, tu ne peux les contrôler. Tu ne sais pas pourquoi ils sont là, ni quel message ils veulent te faire passer. Tu ne veux pas que ta faiblesse soit aperçue, que des gens savent. Tu fais un cauchemar, toujours le même : herbe déformée, lieu sans lumière, seul, grognements, râles, oppression, odeur insupportable, douleur immense. Réveil, silence, soulagement.

Tout cela t'agace. Tu ne peux pas juste dormir, comme les autres ? Non, il faut absolument que tu te réveilles au milieu de la nuit. Et si tu allais faire un tour ? Tout le monde dort, personne n'ira te déranger. Non, personne. Tu sors de la tanière des guerriers en silence. Tu ne salues même pas le garde, à quoi bon ? Tu n'as pas envie de lui parler. Peut être qu'il a deviné ta faiblesse. Non, c'est impossible. Si, c'est possible. Ce n'est pas la première fois que tu sors la nuit suite à des cauchemars. Non, non, non... personne ne doit savoir que le méchant, le cruel Cupidon Bleu fait des cauchemars et se réveille en sueur...

Dès ta sortir du camp, tu sens tout de suite les parfums de la forêt, ils emplissent ton museau. Tu te détends légèrement. Ton cauchemar est parti, très loin. Tu ne le revivra que la nuit prochaine. Ça fait peu de temps... Tu préfères ne pas y penser. La lune n'est pas complète, ce soir. Où aller ? Où tes pattes vont. Tu te laisses aller, peu importe où c'est tu veux juste être seul.

Tu quittes le territoire de l'Ombre. Où vas-tu ? Quelque pars mais pas vers un autre Clan. Tes pas t'amènent vers... le Grand Cerisier. Tu sens des parfums. Deux parfums. Un t'es familier, c'est celui de Valse Mélodieuse. Le deuxième est d'un guerrier du Vent. Tu fronces le museau, les venteux puent.

- Je vois que je ne suis pas le seul à convoiter cet endroit.
©️ ASHLING POUR EPICODE



_________________
MARILYN MANSON - THE DOPE SHOW


Etoile Cupide parle en #99ccff

J'ai commencé des rp's en tant que Cupidon Bleu, alors continuez de m'appeler Cupidon Bleu dans ces rp's-là, ça va de soi (comme dirait Georges Brassens <3)



Mystère:
 


Dernière édition par Etoile Cupide le Dim 21 Jan - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PUF : Camads
Féminin
Heart Points : 45
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 17:27



Une âme solitaire

« Il ne me reste que la douleur, que la douleur des souvenirs. »
- Damien Saez, Notre Dame Mélancolie


       - Valse, Valse, réveille-toi ! miaula un guerrier.
        Cette dernière se réveilla en sursaut, ne comprend pas pourquoi quelqu’un l’a réveillée en plein milieu de la nuit. D’habitude, dans ces moments-là c’était Lui qui l’a réveillée, pour qu’ils puissent « parler ». Enfin, surtout pour qu’Il puisse la frapper, de coup et d’insulte. Elle n’avait jamais su lesquels des deux lui faisaient le plus mal. Physiquement, c’était les coups, c’est certain. Mais mentalement…Il lui faisait sentir comme une moins que rien, comme un être qui ne méritait pas de vivre. Parce qu’après tout, méritait-elle vraiment de vivre ? Elle avait tué sa mère en naissant. C’était de sa faute s’Il était comme ça, elle le savait et de toute manière, il lui avait fait comprendre un bon nombre de fois.
       - Valse, c’est ton père….Il est mort, il a été tué, je suis désolé…
Mort…tué…mort…tué. Est-ce que c’était vraiment réel ? Son cauchemar était vraiment fini ? Valse Mélodieuse n’arrivait pas à y croire, elle devait voir par elle-même. Elle sorti en courant de la tanière des guerriers, foulant le sol le plus rapidement possible. Et elle arriva enfin devant Son cadavre. Son corps était lacéré de partout, des griffures le parcourant.  


       Valse se réveilla en sursaut, un petit miaulement sortant de sa gorge. Un bruit l’avait réveillée, une branche quelque part autours d’elle avait craqué. Comment avait-elle réussi à s’endormir ? Elle savait qu’elle allait faire un cauchemar, pourquoi avait-elle fermée les yeux. Elle accumulait les cauchemars et ne dormait que très peu, c’était évident que son corps manquait de sommeil mais quand même.  Elle regarda le ciel, la lune n’était pas tellement descendue, Valse n’avait donc dormi que très peu de temps. Ca l’a rassurée de savoir ça, au moins il faisait toujours nuit et il lui restait quelques heures avant de pouvoir rentrer au camp. Une voix sortie Valse de ses pensées.

       - « Je suis désolée. De venir, comme ça. En réalité, j'étais prête à te laisser seule. Je... Je peux encore le faire si tu le veux. »

       La guerrière de l’ombre se retourna en sursaut. Ce n’était pas comme qu’elle allait impressionnée l’autre chatte…Humant l’air, elle comprit qu’elle n’avait rien à craindre. C’était la guérisseuse du clan du Vent, vu l’odeur de plante qui émanait de celle-ci. Comment s’appelait-elle déjà ? Il avait un rapport avec la neige mais Valse Mélodieuse n’arrivait pas à se souvenir de son nom. Tant pis, ce n’est pas comme si elle allait faire amie-amie avec la guérisseuse de toute manière…Elle n’avait qu’à lui dire qu’elle voudrait rester seule…enfin si elle arrivait à parler déjà. Valse leva enfin la tête vers la chatte du clan du vent et la regarda. Elle n’avait pas l’air méchante, bien au contraire…Un aura de gentillesse se dégager de la chatte au pelage tachetée. C’était peut-être juste une impression, mais elle n’allait quand même pas l’envoyer bouler…Au pire des cas, elle n’aurait cas partir si ça tourner mal. Mais ça n’allait pas tourner mal, n’est-ce pas ?  

       Valse se prépara mentalement à répondre à la guérisseuse jusqu’à ce qu’une autre odeur vint à elle. Une odeur qu’elle connaissait, un guerrier de son clan venait de les rejoindre. Cupidon Bleu. Cette nuit pouvait mal tournée en fait…Valse Mélodieuse essaya de ne pas trembler. Ne lui montre pas que tu as peur de lui, relève toi et soit forte. Ne tremble pas, surtout pas.
       
       - Je vois que je ne suis pas le seul à convoiter cet endroit.

       Un léger tremblement pris par le corps de la guerrière de l’ombre. Elle connaissait le caractère de Cupidon Bleu. Elle avait observé chaque membre de son clan. Elle savait qu’il était cruel et méchant. Elle avait peur de lui, peur de ce qu’il pourrait faire. Il lui rappelait Son image. Les souvenirs des coups revient en mémoire de Valse Mélodieuse, elle essaya de les faire taire, de ne pas penser, de ne surtout pas penser à Lui. Il était mort. Cupidon Bleu n’allait pas la battra, pas devant un membre d’un clan adverse…Non ? Elle n’avait pas à avoir peur de lui. La guerrière essaya tant bien que mal à se calmer et à calmer la panique qui commençait à naître en elle. Rien ne pouvait lui arriver, pas ce soir. Et puis franchement, pourquoi cela ne pouvait-il pas se produire comme tous les ans ? Pourquoi ne pouvait-elle pas rester seule, dans cet endroit ? Elle en avait besoin. Elle avait besoin d’être seule. Elle l’était tout le temps, mais ce soir, cette date, était particulière.
 
       - Je…euh…Je…

       Les mots ne voulaient pas sortir. La panique prenait place, le corps de Valse Mélodieuse commença à trembler. Elle couru se cacher derrière le tronc d’arbre, essayant de se calmer. Ne pas paniquer, ne pas paniquer, ne pas paniquer. Mais c’était trop tard, Cupidon Bleu lui rappeler tant toute l’horreur qu’Il lui avait faire connaître…

FICHE BY CAMADS


_________________
Mélo, pour le peu qu'elle parle, le fait en #e88f8f
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Guérisseuse du Vent
PUF : Lumy/Melow
Multi-comptes : //
Féminin
Heart Points : 110
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 18:03


Une âme solitaire

Cause they don't even know you, all they see is scars
They don't see the angel living in your heart



Elles ne sont pas seules. Corbeau aurait aimé, pourtant, être un peu seule avec cette femelle. Avoir son nom, au moins. Elle est curieuse à présent. Et elle aimerait aussi connaître son clan. Corbeau n'est pas familière avec les odeurs des clans. Elle sait que même les apprentis les connaissent, que c'est la première chose qui leur est appris. Mais elle est arrivée trop tard, elle, et à 11 lunes, ce n'était plus le moment. Alors elle avait apprit les plantes. Vue l'odeur de pins (assez agréable) et l'odeur des marécages (un peu moins pour le coup), la guérisseuse penchait plutôt pour l'ombre. Mais aucun moyens de savoir, d'être sûre.

Puis la voix retentit, elle vient de derrière. Encore cette odeur marécageuse, et Corbeau des Neiges fronce le museau. C'est donc un autre guerrier de l'ombre, un camarade de Valse Mélodieuse. Elle se dit que peut-être ils s'étaient donnés rendez-vous ici, qu'ils vivaient le grand amour. Elle se sent de trop, mais n'a aucunes envies de partir. Pas encore. Elle vient d'arriver, et elle a aussi le droit d'être ici. Puis, en entendant les paroles du guerrier, c'est un sourcil qu'elle arque. Et un sourire moqueur prend place sur son minois.

« Convoiter? Tout de suite les grands mots, je vois. Pourtant, cet endroit n'appartient à personne, pour ce que j'en sais. Il n'est question pour personne de le convoiter. Sauf pour toi, peut-être...? C'est du moins ce que me laisse penser la façon dont tu parles. »

Toujours franche, elle avait simplement laissé ses pensées se faire mots. Alors qu'elle fait face au guerrier, la première impression qu'elle en a est assez claire. Elle ne l'aime pas. Ou plutôt, non. Elle sent qu'elle ne va pas l'aimer. Mais elle attend de voir, attend qu'il se dévoile. Elle le regarde. Un pelage noir et blanc, des yeux jaunes brillants dans cette douce nuit. Elle les confronte, le plus longuement possible. Tente de ne pas les lâcher, mais une voix et un mouvement derrière elle la distraient.

En se retournant, Corbeau des Neiges croit d'abord que la femelle crème est partie. Volatilisée. Comme un rêve. C'est peut-être ce qu'elle était, un joli rêve. Mais non, elle entrevoit le doux pelage derrière le cerisier. Puis elle sent l'odeur, cette odeur qu'elle n'a aucun mal à reconnaître. Une des seules qu'elle connaît par cœur, avec celle de la mort. La peur qui règne dans le lieu semble prendre de plus en plus de place, elle enfle un peu plus chaque seconde qui passe. Et Corbeau des Neiges commence doute, se demande ce qu'il se passe, ce  qu'il va se passer. Son regard oscille, matou noir et blanc,
guerrière crème. Ne sait sur lequel se poser, tandis qu'elle a l'impression d'observer deux contraires.

Alors elle s'assoit. Elle a du mal à contenir sa curiosité qui doit transparaître dans son regard. Elle a du mal à ne pas agir, à ne pas demander d'explications. Elle aimerait pourtant pouvoir bouger auprès de la guerrière de l'ombre, pouvoir faire quelque chose. Mais elle ne sait pas quoi, alors elle reste là ou elle est, enroule sa queue autour de ses pattes, attend et observe. Elle regarde cet arbre, le cerisier qui semblait si beau et si magique un instant auparavant. Maintenant, plongé dans toute cette peur,
il n'a plus rien de beau, ni de magique. Ce n'est qu'un arbre vaguement singulier. Elle se demande de quoi il a pu être témoin, au cours de sa longue vie d'arbre. Essaye d'imaginer le nombre d'amourettes qui ont débutées ou ce sont terminées en ces lieux. Combien de pleurs versés, combien d'émotions ressenties. Elle se demande de quoi il sera témoin ce soir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Chef de l'Ombre
PUF : Piaf, Piafabec, Pamplemousse, Piaf Pamplemousse, Piaf Mee6
Multi-comptes : Aucun pour le moment, mais c'est à venir
Féminin
Heart Points : 135
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 21:03


Une âme solitaire
- Rp libre
Valse Mélodieuse était effectivement là. Valse Mélodieuse. Tu sais qu'elle ne va jamais vers les autres, et certainement pas vers toi. Elle te fuit comme la peste, tu n'es pas aveugle. Tu ne sais pas qui elle est, mais quelque chose n'allait pas chez elle. Certes, la plupart de ses camarades ne t'aimaient pas, mais ils ne t'évitaient par pour autant. Elle, elle avait vraiment peur de Cupidon Bleu. Tu souris. Tu joues bien ton personnage, ça marche. A ta droite se tient une chatte du Vent. A son odeur d'herbes, tu dirais que c'est la guérisseuse. Comment s'appelle-t-elle déjà ? Ah, oui. Corbeau des Neiges. Tu ne l'aimes pas. Si elle n'était pas là, la plupart des guerriers que tu as combattu lors de rixes seraient morts. Non, ce n'est pas que tu ne l'aimes pas. Tu la hais. Tu a envie de lui sauter dessus, de lui faire payer ses actes, tous les chats qu'elle a sauvé. Ce ne serait pas Valse Silencieuse qui interviendra, ou qui en parlera au chef. Mais tu ne peux pas. Si tu veux monter en grade, tu dois respecter le code du guerrier. Un guérisseur peut aller où il veut sans qu'on l'attaque. Et puis vous êtes en territoire neutre. Et si tu attaquais Valse Mélodieuse, pour t'amuser ? Corbeau des Neiges ne sait pas se battre, et on ne peut dire que ta camarade soit la plus efficace pour le clan. Mais tu ne peux pas, Corbeau des Neiges irait tout raconter. Cette idiote.

Tu regardes la scène. Tu vois bien que ton arrivée a refroidit l'ambiance. Valse Mélodieuse bafouille :

- Je…euh…Je…

Avant de se cacher derrière le cerisier. Elle était pathétique. Corbeau des Neiges lui répondit.

- Convoiter? Tout de suite les grands mots, je vois. Pourtant, cet endroit n'appartient à personne, pour ce que j'en sais. Il n'est question pour personne de le convoiter. Sauf pour toi, peut-être...? C'est du moins ce que me laisse penser la façon dont tu parles.

Cupidon Bleu posa son regard dur et froid sur la femelle. Cette derrière soutenait son regard. Elle ne semblait pas avoir peur. Elle devait quand même savoir qu'il dominait les deux présentes. Il pouvait la tuer s'il le voulait. Mais non, elle ne craignait rien, apparemment.

- Ce ne sont que des mots, tu ferais mieux de te calmer, Corbeau des Neiges. Tu as dû passer une mauvaise journée. Je ne convoite rien, je ne suis pas venu ici depuis mon apprentissage. Désolé si j'ai utilisé le mauvaise terme, ça à l'air de t'exciter. Bonsoir, Valse Mélodieuse, tu n'arrives pas à dormir ?

Peut être que tu pourrais t'amuser finalement. Sans sang, mais quand même. Tu t'approches de ta camarade. De plus en plus près. Jusqu'à n'être qu'à quelques centimètres d'elle. Alors, même pas peur ?
©️ ASHLING POUR EPICODE



_________________
MARILYN MANSON - THE DOPE SHOW


Etoile Cupide parle en #99ccff

J'ai commencé des rp's en tant que Cupidon Bleu, alors continuez de m'appeler Cupidon Bleu dans ces rp's-là, ça va de soi (comme dirait Georges Brassens <3)



Mystère:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PUF : Camads
Féminin
Heart Points : 45
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Dim 7 Jan - 22:28



Une âme solitaire

« Il ne me reste que la douleur, que la douleur des souvenirs. »
- Damien Saez, Notre Dame Mélancolie


        Valse Mélodieuse respira un bon coup et se focalisa sur la guérisseuse afin de se calmer. Rien n’arriverait temps que celle-ci serait là, avec elle. C’était sa seule chance qu’aucun coup ne soit donné, que tout se passe à peu près correctement. Et elle remercia le Clan des Étoiles pour l’avoir amenée ici. Que ce serait-il passé si elle n’était pas là ? Peut-être serait-elle morte. A cette idée la guerrière éprouva des sentiments contradictoires. Un mélange de soulagement, de ne pas mourir, et de déception, dû à cela. Mourir, ça résoudrait ses problèmes. Et puis, ce n’est pas comme si elle manquerait à quelqu’un puisque personne n’était attaché à elle et qu’elle n’était attachée à personne. Est-ce que quelqu’un se rendrait compte de son absence ? Peut- être son chef, et encore…Non, personne ne s’en rendrait compte. A quoi bon vivre quand on n’a jamais eu sa place ? Peut-être que la guérisseuse aurait mieux faire de ne pas être là au final.

        Les tremblements s’étaient arrêtés et Valse s’était calmée. Elle essayait de ne pas regarder Cupidon Bleu, de peur qu’un autre moment de panique arrive. Elle devait contrôler ses émotions, elle l’avait appris avec Lui alors pourquoi n’y arrivait-elle pas là ? Met toi dans ton monde Valse, trouve toi une ancre et accroche toi à elle. Ne laisse pas tes émotions prendre le dessus. La guerrière s’avança légèrement vers les deux autres chats présents avec elle. Elle pouvait se contrôler, contrôler sa peur et sa panique. Elle le savait, l’avait fait des millions de fois quand Il était encore en vie. Il suffisait juste qu’elle s’accroche, dans un autre monde, et c’était bon.  Elle s’assit et les écouta, la guérisseuse sûre d’elle et n’ayant aucune crainte envers le guerrier de l’ombre. Pourtant elle devrait, qui sait de quoi il est capable. Mais Valse ne fit aucune remarque, de toute façon aucun mot ne serait sorti de sa gorge, elle parle tellement peu que les mots ont toujours un peu de mal à sortir.

        - Convoiter? Tout de suite les grands mots, je vois. Pourtant, cet endroit n'appartient à personne, pour ce que j'en sais. Il n'est question pour personne de le convoiter. Sauf pour toi, peut-être...? C'est du moins ce que me laisse penser la façon dont tu parles.

        La guérisseuse soutenait le regard de Cupidon Bleu. Soit elle est vraiment inconsciente, soit il ne fait pas si peur que ça pensa Valse. Il pouvait nous tuer toutes les deux sans aucune difficulté. Valse Mélodieuse souffla un coup. Ne surtout pas paniquer et rester neutre. Ne rien dire, ne pas bouger, se faire oublier. Et dès que possible, s’enfuir pour retourner au camp. Voilà, c’est tout ce que la guerrière devait faire. Plus facile à penser qu’à exécuter mais elle en était capable. Se faire oublier et devenir invisible, c’est son domaine de prédilection. De plus, elle connaissait cet endroit par cœur, elle savait où se cacher. Elle devait juste faire attention aux branches et aux brindilles afin de ne pas faire de bruit. Mais pour l’instant elle regardait le spectacle qui s’offrait à elle. Ce n’était pas encore le moment de partir.

        - Ce ne sont que des mots, tu ferais mieux de te calmer, Corbeau des Neiges. Tu as dû passer une mauvaise journée. Je ne convoite rien, je ne suis pas venu ici depuis mon apprentissage. Désolé si j'ai utilisé le mauvais terme, ça à l'air de t'exciter. Bonsoir, Valse Mélodieuse, tu n'arrives pas à dormir ?

        Corbeau des Neiges, c’était donc comme cela que la guérisseuse se nommait. Valse savait qu’il y avait un rapport avec la neige, elle avait raison. Durant cet instant de réflexion, Cupidon s’approchait dangereusement de la guerrière, jusqu’à n’être plus qu’à quelques centimètre de cette dernière. Ne SURTOUT pas paniquer. Il ne peut rien faire, pas ici et encore moins devant la guérisseuse. Valse Mélodieuse le regarda, essayant de rester la plus calme possible et se dirigea lentement vers Corbeau des Neiges avec qui elle se sentait beaucoup plus à l’aise. Elle pouvait respirer librement sans avoir peur de se prendre un coup. Pourquoi avait-il fallu que Cupidon Bleu vienne au même endroit qu’elle à ce moment-là ? Se raclant la gorge en essayant de faire le moindre bruit possible, elle répondit au guerrier de peur qu’il ne prenne mal son silence.

        - Euh…bonsoir Cupidon..Bleu.

        Valse prit une grande inspiration. Parler était vraiment un effort considérable, sa voix était enraillée tellement elle l’utilisait peu, ce qui renvoyait de suite l’image de la solitaire sans ami et sans proche qu’elle était.

       - Je ne dors que très peu la nuit…et toi…tu n’arrives pas à dormir aussi ?  

        C’était la plus longue phrase qu’elle avait sorti depuis…bien longtemps. Dommage qu’il n’est pas plus et qu’elle ne puisse boire dans une flaque d’eau car Valse Mélodieuse en aurait bien besoin.


FICHE BY CAMADS


_________________
Mélo, pour le peu qu'elle parle, le fait en #e88f8f
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Guérisseuse du Vent
PUF : Lumy/Melow
Multi-comptes : //
Féminin
Heart Points : 110
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Lun 8 Jan - 19:04


Une âme solitaire

Cause they don't even know you, all they see is scars
They don't see the angel living in your heart


Elle n'aime pas son regard, ces yeux qui fixent durement, sans émotions. Elle n'aime pas sa façon de se tenir, sa façon de bouger. Comme si tout lui appartenait, et comme si il avait la conviction que tout ce qui ne lui appartenait pas encore allait bientôt l'être. Elle ne l'aime pas lui, et il ne lui a pas fallut bien longtemps pour sauter à ces conclusions. Sa voix aussi, lorsqu'elle retentit encore une fois dans l'air, irrita les oreilles de la guérisseuse. Jusqu'à son odeur, tout en lui déclenchait des réactions défensives chez Corbeau, ce qu'elle détestait au plus profond d'elle. Elle renifle avec mépris, sa longue queue fouette l'air derrière elle. Certains savent maîtriser leurs émotions, les cachent à la face du monde et portent des masques. Corbeau des Neiges ne sait pas le faire, ne le veut pas. Elle préfère tout laisser exploser tant qu'il est encore temps, et elle laisse l'énervement transparaître dans chacun de ses gestes. Ses yeux aussi étincellent. Mais dans la phrase du petit guerrier, elle se focalise sur autre chose. Elle connaît maintenant le nom de l'inconnue, le nom de la propriétaire de ces si jolis iris brillants dans le noir. De toute évidence, le guerrier ombreux connaît déjà son nom à elle. Tant mieux, ça lui évitera des présentations qu'elle n'a aucune envie de faire.

Valse Mélodieuse recule finalement de là ou elle s'était cachée, de là ou l'ombreux l'avait rejointe. Tout cela ressemble bien trop à un jeu de cache-cache de très mauvais goût, ou le guerrier blanc serait le seul à s'amuser. Alors Corbeau des Neiges ressent un peu de satisfaction que Valse Mélodieuse la rejoigne finalement, elle se dit qu'elle pourra peut-être servir à quelque chose. Oui, elle l'a bien compris, que d'une certaine façon, elle empêche quelque chose, qu'elle rassure l'ombreuse crème par sa présence. Très  bien, si elle peut servir de remparts pour cette nuit, elle est prête à accepter ce rôle sans broncher. Puis la voix enraillée de Valse retentit finalement, et Corbeau se dit qu'elles se ressemblent un peu, leurs voix. Celle de Corbeau a été tellement inutilisée pendant un temps qu'elle ne retrouvera sans doutes jamais ses cordes vocales d'antan. Elle espère qu'il n'en est pas de même pour la guerrière. Et Corbeau des Neiges apprend enfin le nom du guerrier, Cupidon Bleu. Elle ne peut retenir un rire en l'entendant, tellement il sonne faux. Cupidon? Elle aimerait bien savoir qui l'a nommé ainsi, car il n'a de toute évidence rien à voir avec l'amour. Mais bon, malgré toutes les moqueries que ce nom lui inspire, elle se taira pour une fois, et se contentera de soutenir Valse Mélodieuse de son silence, tout en ne cessant pas de fixer Cupidon Bleu.

Hors rp:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Chef de l'Ombre
PUF : Piaf, Piafabec, Pamplemousse, Piaf Pamplemousse, Piaf Mee6
Multi-comptes : Aucun pour le moment, mais c'est à venir
Féminin
Heart Points : 135
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] + Mar 9 Jan - 16:17

HRP:
 


Une âme solitaire
- Rp libre
Valse Mélodieuse recule lentement et te répond :

- Euh…bonsoir Cupidon..Bleu. Je ne dors que très peu la nuit…et toi…tu n’arrives pas à dormir aussi ?

Elle parle ?
Tu ne pensais pas un tel exploit de ça part. Elle ne dit jamais rien devant toi, d'habitude. Elle est courageuse, ce soir. Enfin courageuse... Disons qu'elle fait un effort. Tu t'es attendu à ce qu'elle reste muette, et qu'elle aille se réfugier collée à Corbeau des Neiges, ou s'enfuir. Elle recule ? Bien. Tu avances.

- Disons que j'ai eu... Tu t'arrêtes un instant. Il ne faut rien révéler. Des difficultés à dormir, cette nuit. Tu aimes bien aller ici ? C'est ton repère, là où tu te caches ? On ne va pas dire que tu es souvent dans la clairière du camp, à papoter avec nos camarades. Je pourrais te rendre plusieurs visites, qu'en dis-tu ? On pourrait jouer ensemble. Apparemment, tu aimes jouer à cache-cache. Ça tombe bien, moi aussi. On a peut être d'autres choses en commun ?

Tu caresses son échine à l'aide de ta queue. Pas par affection. C'est une caresse froide, signe de menace. Pour toi, Valse Mélodieuse est un boulet pour le clan. Pourquoi devrait-elle reste à l'Ombre ? On pourrait l'exiler. Elle ne donnera sûrement jamais naissance à une porte, réservée comme elle est. Elle ne sert à rien. Rien. Tu te tournes brutalement vers Corbeau des Neiges.

- Tu es bien silencieuse, Corbeau des Neiges. Tu es venue ici pour retrouver Valse Mélodieuse ? Vous vous fréquentez ? Je peux en parler à Etoile Distordue. Il sera content de savoir que tu sympathises avec l'ennemi. Enfin, si jamais c'est le cas.

Tu avais bien envie que ce soit le cas. Tu pourrais te débarrasser de Valse Mélodieuse, gagner un peu plus la confiance de ton chef. Peut être deviendras-tu lieutenant... pour ça, il faudrait que Souffle Hiémal meure. Ce n'est pas un problème. Il faut juste être apprécié par Etoile Distordue. Tu lèves les yeux et croises de nouveau le regard de la guérisseuse du Vent. Tu voulais lui faire savoir visuellement toute la haine que tu as pour elle. Peut être lui faire comprendre qu'elle ferait mieux de dégager. Au départ, tu voulais être seul.

Tu pourras toujours utiliser la force.
©️ ASHLING POUR EPICODE



_________________
MARILYN MANSON - THE DOPE SHOW


Etoile Cupide parle en #99ccff

J'ai commencé des rp's en tant que Cupidon Bleu, alors continuez de m'appeler Cupidon Bleu dans ces rp's-là, ça va de soi (comme dirait Georges Brassens <3)



Mystère:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageRe: Une âme solitaire [LIBRE] +

Revenir en haut Aller en bas
 
Une âme solitaire [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spot ♦ Solitaire [LIBRE]
» Hermès ♦ Solitaire [LIBRE]
» Pastis ~ Solitaire ~ [ LIBRE ]
» Opium ♦ Solitaire [LIBRE]
» Première sortie en solitaire [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Cats :: Terres Neutres :: Le Grand Cerisier-
Sauter vers: